Assurer la continuité entre les différents temps des études

mars 2015

A mphi, TD, TP, le travail d’un étudiant connait plusieurs temps successifs, plusieurs modalités institutionnelles, auxquelles s’ajoutent des travaux de groupe, formels ou informels, et des temps de travail individuel, le tout dans un ordre plus ou moins classique, plus ou moins « inversé ».

Outre le traditionnel « Cours puis TD ou TP suivi de travail individuel », avec sa variante « Cours, puis travail individuel, puis TD ou TP suivi de travail individuel », on voit fleurir les formules incluant à divers endroit des travaux de groupe. L’une des principales (r)évolutions de ces dernières années fait commencer toute séquence par du travail individuel : dans la classe inversée, l’étudiant commence par consulter un document présentant une partie des savoirs qu’il devra utiliser dans la suite de la séquence.

Un étudiant va donc être confronté à des parcours variés, très différents d’une UE à l’autre, d’un enseignant à l’autre, avec une suite d’événements à gérer. Comment s’y retrouver dans ce qui peut apparaître rapidement comme un labyrinthe ?

Le numérique apporte des solutions efficaces : une plateforme pédagogique, type Moodle, Sakai, Claroline ou autre permet de mettre en place un fil conducteur, tout en donnant accès aux ressources et en favorisant les échanges.

C’est à mon avis la fonction essentielle d’une plateforme pédagogique : assurer la continuité entre les différents temps de travail d’un étudiant.



retour

Thierry Marchand,

thierry@onef.fr