Deux mondes très différents

Après avoir enseigné les maths en collège, je me suis spécialisé dans les outils numériques pour l’enseignement supérieur. Collège et Université sont deux mondes bien sur très différents, et je suis passé d’un établissement de 500 élèves à un autre de 30 000 étudiants. Avec les premiers, la quasi-totalité du travail se fait en présence, de manière très cadrée. Les seconds sont plus autonomes ; il est plus facile de les faire travailler en groupe, de leur proposer des activités hors présence à l’université.

Et puis, soyons clair, il y a une différence importante entre l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur : les relations avec de jeunes adultes sont moins fatigantes qu’avec des adolescents soumis à diverses tensions.

Dans ce cadre nouveau pour moi, j’ai pu mettre en place des méthodes originales, pour les activités d’apprentissage comme pour l’évaluation. Certaines de ces méthodes auraient probablement pu prendre place au collège. L’environnement universitaire m’a donné ce sentiment de liberté indispensable à toute innovation. Pourquoi avoir manqué d’audace au collège : étais-je trop jeune ou trop craintif ? Trop respectueux des programmes scolaires et des consignes qui les accompagnent (quel carcan !) ?

Sur ce blog, je compte parler de ces innovations, et me poser de temps cette question : ce que j’ai appris d’utile pour les étudiants peut-il servir pour des élèves de collège ?

retour

Thierry Marchand,

thierry@onef.fr